· 

Alliance 7 veut placer l'année 2017 sous le signe du plaisir

La fédération des produits de l’épicerie et de la nutrition spécialisée présentait ses vœux, ce mardi 24 janvier. La présidente Catherine Petitjean a insisté sur l’importance de « toujours rappeler ce qui va ».

 

Après un mot de bienvenue de Florence Pradier, directrice générale de l’Alliance 7, Catherine Petitjean a tenu un discours très positif aux professionnels du sucré et du salé réunis. « Le plaisir, c’est ce qui nous rassemble », a-t-elle affirmé, en regrettant que concernant l’alimentaire on évoque trop souvent les problèmes et trop peu le plaisir : « il faut toujours rappeler ce qui va et la fierté de ce que nous sommes et de ce que nous produisons »

Réfutant tout positionnement décliniste, la présidente a salué « une fédération innovante, ouverte et engagée » mentionnant notamment l’élaboration d’une norme européenne pour le cacao durable et le fait que l’Alliance 7 a contribué à faire prendre conscience de l’absurdité d’une « taxe caféine », finalement abandonnée. « Le bon sens peut toujours triompher », a-t-elle espéré, citant les réflexions en cours sur la TVA. « Nos produits font partie intégrante de l’Histoire de la République française, il n’y a pas un territoire sur lequel nous ne sommes pas présents, les emplois de dizaines de milliers de familles en dépendent ». Evoquant le déficit et les marges en baisse dans les secteurs couverts par Alliance 7, elle a fustigé « la guerre des prix, qui détruit de la valeur et met à mal nos entreprises. Nous le dirons à tous les candidats à la Présidentielle… » Pour conclure, Catherine Petitjean a rappelé que le rôle de l’Alliance 7 est d’apporter son support aux entreprises car : « dans de nombreux domaines, l’action collective est plus efficace que l’action individuelle ».