· 

Saluons les lauréats 2017 des Rabelais des jeunes talents !

La 6e édition de cette prestigieuse remise de prix s’est déroulée lundi 13 mars à Paris. 3 jeunes chocolatiers et 3 jeunes glaciers ont été récompensés, parmi 32 talents des métiers de bouche.

 

La soirée, conçue comme un show au Grand Rex par la Confédération générale de l’Alimentation en détail (CGAD) qui a fait appel au magicien humoriste Éric Antoine, a mis en avant le savoir-faire de ces jeunes professionnels. Les onze confédérations professionnelles représentées ont sélectionné des lauréats âgés de 17 à 26 ans, certains encore en formation, certains déjà jeunes chefs d’entreprise. Une spécificité dont s’est réjoui Joël Mauvigney, président de la CGAD, en ouverture de l’évènement :

« Ces jeunes avec qui j’ai échangé veulent tous s’installer et ils ont un bel avenir devant eux. Ils peuvent compter sur leurs organisations professionnelles pour les accompagner dans toutes leurs démarches. Et la CGAD est un organe essentiel pour les confédérations. »

Et les lauréats sont…

Adélaïde Brodu, 20 ans, Maxence Sauvourel, 19 ans et Corentin Torres, 23 ans.

Les chocolatiers récompensés ont été désignés parmi les concurrents de la coupe de France des jeunes chocolatiers confiseurs. Ils incarnent « un métier d’artistes, d’innovateurs, de créatifs », a indiqué Frédéric Chambeau, président de la confédération, et sont tous titulaires de plusieurs CAP et préparent leur BTM.

 

Alice Bellion, 21 ans, Antoine Faure, 20 ans et Nicolas Thibaud, 22 ans.

Les glaciers primés sont tous passés par le BTM Glacier fabricant - en cours pour deux d’entre eux – après un apprentissage démarré par la pâtisserie.

« Il faut 5, 6 ou 7 ans pour faire un vrai professionnel, a souligné Elie Cazaussus, président de la Confédération nationale des glaciers de France. Je crois à la cohésion des métiers, sans laquelle une soirée aussi formidable ne serait pas possible : nous devons nous unir encore plus pour la formation. Nous voulons essayer de multiplier les formations de qualité ailleurs qu’à Saint-Etienne, d’où viennent les trois lauréats de ce soir. »

 

Plus de détails sur les Rabelais des jeunes talents dans le prochain numéro de notre magazine.